• Doctor Who •

• Forum pour tous les fans de la serie 2005+/ Forum for all the fans of the serie 2005+ •
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Conséquences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sunny



Féminin
Nombre de messages : 161
Age : 32
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Conséquences   Mer 17 Oct 2007 - 21:34

Conséquences





Auteur: Sunny

Disclaimer: Doctor Who appartient à la BBC et à Russell T.Davies.

Spoilers: Saison 1 et 2 jusqu'à "The girl in the fireplace". Je pars du principe que lorsque le Docteur est revenu sur le vaisseau, Rose et Mickey n'étaient pas là pour l'attendre… Huh, moi je l'aurais étranglé au lieu de lui sauter au cou… Ah ces aliens!





Chapitre I: Ariane.



Rose n'avait jamais eu beaucoup de goût pour les contes grecs et la mythologie en général… A l'école, elle était plutôt du genre à rêvasser en pensant aux garçons ou à papoter avec Shareen…

Cependant, coincée sur ce fichu rafiot spatial à des années lumières de toute civilisation, un nom lui vint à l'esprit. C'était celui d'Ariane.

Ariane, la princesse crétoise qui par amour avait aidé ce prince étranger … avant d'être abandonnée sur une plage… sans espoir de jamais revoir ni les siens ni celui pour lequel elle les avait trahi…

Dieu sait si sa mère haïssait le Docteur et pourtant, malgré toute la peine qu'elle lui causait, elle avait suivit ce maudit alien… mieux! Mickey avait décidé de les suivre…

Elle allait donc mourir de soif, de faim… ou d'exaspération si son (ex) petit ami n'arrêtait pas de gémir …

Mickey: Deux jours! Rose! Deux jours et pas de nouvelles…. Tu m'écoutes, oui?

Bien sûr, qu'elle l'écoutait. Comment faire autrement?

Oui, deux jours… Les deux premiers d'une longue liste… Il ne reviendrait pas, il avait été bien clair sur ce sujet, non?

La fenêtre temporelle avait été brisée… les autres portes aussi d'ailleurs…

Il avait pris un ticket aller simple… sans l'ombre d'une hésitation… Tout cela pour sauver la belle madame de Pompadour…

Sans penser à ses compagnons, à ce qu'ils deviendraient, perdus dans l'espace sur ce vaisseau abandonné… Si seulement elle savait conduire le Tardis… Mais non!!! Et il le savait, bien sûr, lui qui prétendait tout savoir.

Il avait fait son choix… Le XVIIIème siècle , la cour de Versailles et les beaux yeux de Jeanne Antoinette Poison, Reinette pour les intimes…

Quant à eux …

Personne ne viendrait… Non, personne…

Pas même Bacchus…

Pas de Dieu du vin pour la venger, elle… Elle n'était que Rose Tyler, ancienne vendeuse dans un magasin de vêtements… pas une princesse au destin tragique…

Et pourquoi diable le 51ème siècle lui était-il aussi familier?

Jack!!!!

Bien sûr!

C'était son siècle.

Lorsqu'ils voyageaient avec le Docteur (tiens donc, encore un autre que mon cher Thésée a oups! accidentellement laissé sur la plage… Encore un autre Sarah Jane… Nous sommes tous des Sarah Jane… Gah!), l'ancien agent du temps lui avait parlé de son époque.

Les mœurs y étaient très libres… beaucoup plus qu'au 21ème… les humains avaient touché presque toutes les étoiles… et puis, il y avait l'agence du temps…

Peut-être que…

Rose: Je suis stupide, vraiment tout à fait stupide!!!

Mickey leva les yeux vers sa blonde amie, le regard interrogateur.

Mickey: D'habitude, c'est moi qu'on traite d'idiot, mais si tu insistes, ce n'est pas moi qui vais te contre dire…

Rose: Tu te rappelles de Jack?

Mickey: Le Superman de pacotille? Difficile de l'oublier…

Rose: Va dire çà au Docteur, veux-tu?

Mickey: Si jamais on s'en sort, il n'y a pas que çà que j'aurais à lui dire, à ton petit chéri…

Rose: Je m'en doute… Nous sommes sur un vaisseau, il doit bien y avoir une radio quelque part…

Mickey: Pourquoi? Tu veux passer une annonce?

Rose sourit, triomphante.

Rose: Oui. Je vais contacter les anciens collègues de Jack Harkness. L'agence du Temps.





Chapitre II: L'Agence du temps.



Contacter l'agence du temps n'était pas aussi difficile qu'il y paraissait au premier à bord.

Vous disiez les mots justes dans la radio, le message était repéré et tout à coup vous étiez cerné par une bande d'agents totalement déchaînés.

Mickey: Waw, c'est encore mieux que dans Alias!

Rose: Et bien mon cher Mr Sark, j'espère que la comparaison va s'arrêter là…

Mickey: Tu veux rire? Un petit tête à tête avec Miss Bristow, ca ne se refuse pas!

Rose: Avec Sydney, dans ses bons jours, passe encore, mais avec Papa Bristow?

Subitement, le jeune homme fut pris d'une envie folle d'aller se cacher dans les cales du vaisseau. La séance de torture n'avait jamais été au programme…

Une énorme explosion suivie du bruit sourd de pas, se rapprochant d'eux peu à peu… Il était trop tard pour reculer maintenant… ou pour commencer à pleurer… C'était SON idée, à elle, pas à moi, je vous le jure! Ne me tuez pas!

Mickey: Je ne comprends toujours pas pourquoi tu as caché le Tardis?

Rose: Plus un mot sur le Tardis ou le Docteur, tu m'as compris?

Mickey: Mais pourquoi?

Rose: J'ai mes raisons…

Mickey: L'espoir qu'il finira par revenir ici, un jour ou l'autre, pour toi… bel espoir… mais c'est en vain…

Rose ferma les yeux un instant, tentant de ne pas se retourner pour étrangler Mickey. Vraiment, c'est bien le moment de retourner le couteau dans la plaie… Ils les a abandonné… Il l'a abandonnée… Fin de l'histoire… Si ca tombe, il est très heureux ainsi, et il a déjà tourné la page des aventures extraordinaires du Docteur et de Rose… comme il l'avait fait pour Sarah Jane…. Et combien d'autres avant elle????

Lorsque Rose rouvrit les yeux, Mickey tirait sa manche désespérément comme un petit garçon l'aurait fait pour sa mère.

Trois douzaines d'agents, armés jusqu'aux dents les regardaient fixement, semblant attendre une réaction de leur part.

Rose ne put s'empêcher de sourire. Ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait dans pareille situation depuis qu'elle voyageait avec le Docteur.

La toute première fois c'était… lors de l'invasion des Slitheen… avec l'autre Docteur… Celui qui était content de l'avoir rencontrée… Celui qui si il sauvait le monde risquait de la perdre… celui qui réapprenait à danser… avec elle… pourquoi diable avait-il du régénérer?

Rose: Conduisez nous à votre chef.

Mickey, soupirant: Où diable ai-je déjà entendu cette phrase?



Les vaisseaux du 51ème siècle avaient çà de commun qu'ils étaient tous au plus lugubre. Le Tardis était tellement plus agréable, plus chaleureux, plus accueillant, plus… arrête deux secondes, Rose, tu ne le reverras jamais plus…

A la rigueur, le vaisseau de l'empereur des Dalek aurait gagné un prix d'esthétisme par rapport à celui des agents du temps.

Le Commandant Mansfield, chef du département ff5687 de l'agence du temps, allait parfaitement avec le décor. C'était un homme dans la cinquantaine mais qui en faisant bien 20 de plus. Un uniforme impeccable, mais pour le reste… Il ne pouvait se défaire de son image de bureaucrate poussiéreux.

Mansfield: Vous avez demandé à me parler, je crois…

Rose s'avança, tentant de se convaincre que son plan était le bon… mais se doutant bien au fond d'elle même qu'elle allait encore se rendre ridicule… Ne pas penser aux Sycorax, surtout pas les Sycorax…

La dernière fois qu'elle avait pris la parole en public, c'était à Noël, lors de l'invasion de ces fichus extraterrestres… Et au lieu de les faire fuir, son petit discours n'avait gagné que l'hilarité totale des aliens…

Rose: Oui, monsieur. Voilà, mon ami et moi, nous… nous sommes … nous étions sur ce vaisseau par erreur.

Mansfield: Par erreur?

Rose: Oui. Nous…

Mickey: Nous avons été enlevé par des extraterrestres!

Rose lui envoya un regard furieux… si il s'en mêlait, alors là, tout était perdu…

Mansfield: Par des extraterrestres, voyez vous çà! Et de quelle race étaient-t-ils?

Mickey: Que voulez vous que j'en sache…. Gros… verts… Des Slitheen! Oui, c'était des Slitheen…

Mansfield: Raxacoricofallapatorius... Ce sont des hommes d'affaires… assez véreux, je dois bien l'admettre… que pourraient-ils bien faire de deux gamins dans votre genre?

Rose: Nous sommes journalistes…

Mansfield: Pour quel feuille de chou?

Rose: Le Times.

Mansfield: Le Times n'existe plus depuis des siècles, ma jeune amie.

Rose: Nous sommes du XXIème siècle, monsieur. Mickey et moi nous avions découverts que plusieurs membres du parlement avaient été remplacés par des extraterrestres… Nous sommes monté dans leur vaisseau mais lors d'un arrêt, Mickey a voulu sortir et je l'ai suivi… Le vaisseau est reparti sans nous…

Mansfield fronça les sourcils d'un air dubitatif.

Mansfield: Et vous venez de quelle époque, dites moi?

Mickey: XXIème… 2006, pour être exact…

Mansfield: Vous semblez en savoir des choses pour des gens du XXIème siècle… avec un esprit des plus ouverts.

Rose: Nous sommes des journalistes, monsieur, c'est notre job. De plus, avec l'invasion des Sycorax à Noël, beaucoup de monde a ouvert les yeux concernant… les autres mondes…

Mickey: Mais tout ce qui nous intéresse, c'est de rentrer chez nous…

Mansfield: Avez-vous confirmation de vos dires?

Rose: Concernant?

Mansfield: les Slitheen…

Rose: La famille Slitheen est une secte criminelle, monsieur… Ils ont même été condamné à mort sur leur propre planète…

Mansfield: Entre autre…

Rose: Je donne raison à Mickey sur l'imprudence de notre recherche… Nous nous sommes aventurer bien au-delà du…

Mickey: Réel? Moui… C'est très X-Files… Rien à redire…

Rose: Tout ce que nous voulons, c'est rentrer chez nous, en 2006, à Londres. Rien de plus…

Mansfield: Mais comment saviez-vous… Pour l'agence..

Rose: Oh, une des femelles raxacorico…. Machin chose…

Mansfield: … fallapatorienne…

Rose: C'est çà, merci… en a parlé pendant qu'on les espionnait… Elle craignait une de vos patrouilles…

Mansfield: Sans doute celle du capitaine Harkness, un de nos meilleurs agents… Le voici d'ailleurs…

Le cœur de Rose s'arrêta de battre pendant un instant. Ils étaient donc avant… avant les deux ans qu'il avait perdues, avant qu'il ne devienne un escroc, avant qu'il ne les rencontre… elle et le Docteur… Londres, 1941… le vaisseau chula… les nanogènes… les zombies…. et Glenn Miller…

Et il était toujours aussi séduisant, ce diable de capitaine… Brillant, élégant, provoquant… un héros, apparemment… Sans doute ignorait-il encore le destin que cette maudite agence lui réservait…

Mickey, pour une fois, regarda Rose avant de parler… Ce n'était pas le moment de commettre un impair…

Mansfield: Capitaine Harkness. Je vous présente deux journalistes… Mas vous ne m'avez toujours pas dit vos noms il me semble?

Rose: Lilian Foreman et voici Michaël Halloway… mais tout le monde l'appelle Ricky…

Mickey: Huh?

Jack s'approcha dangereusement de la jeune femme et prit sa main avant d'y déposer un chaste baiser.

Jack: Enchanté de faire votre connaissance, Miss Foreman… Une version britannique de Loïs Lane… et blonde de surcroît, j'adore… Et Jimmy Olsen vous accompagne?

Mansfield: Assez de politesses, Harkness. Conduisez ces deux jeune gens au près du Fondateur.

Jack: Du Fondateur?

Mansfield: Vous m'avez bien compris. Miss Foreman et Mr Halloway voudraient retourner à leur époque… Mais comme vous le savez…

Jack: Les voyages dans le temps pour les civils ne sont permis qu'avec l'approbation du Fondateur…

Rose: Et qui est ce mystérieux Fondateur?

Jack: Vous allez bientôt le connaître, ma jolie… très bientôt..





A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Sunny



Féminin
Nombre de messages : 161
Age : 32
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Conséquences   Mer 17 Oct 2007 - 21:35

Chapitre III: Le Fondateur



Lorsque Rose et Mickey pénétrèrent dans le bureau du Fondateur ils furent assez surpris… L'ambiance de la pièce était tout à fait différente et faisaient un peu penser à celle du Tardis… d'un Tardis… pas celui du Docteur…

Impossible… et pourtant…

Une femme se tenait devant eux. Une jeune femme, d'une trentaine d'années, avec de longs cheveux roux et des yeux d'émeraudes.

Elle semblaient jeune…. Et pourtant son regard témoignait d'un savoir infini… comme celui du Docteur…

Rose: Êtes-vous le Fondateur?

Mickey: Enfin, c'est impossible, c'est une femme… pas le Fondateur…

Le Fondateur: Ce n'est qu'un titre…

Rose: Pas de féminin pour le titre d'un seigneur du temps?

La rousse ne put réprimer sa surprise avant de sourire à son invitée.

Le Fondateur: Vous connaissez donc les seigneurs du temps, miss… Foreman, je crois que c'est ainsi que vous vous êtes présentée à mes employés?

Rose: Lilian Foreman, oui madame. Nous sommes journalistes pour le Times et…

Le Fondateur: Des journalistes du XXIème qui connaîtraient l'existence d'un peuple disparu de l'autre côté de la galaxie? J'ai du mal à vous croire…

Rose: Selon mes sources tous les seigneurs du temps avaient été … exterminé… si vous me permettez… lors de la guerre contre les Daleks… Mais vous, vous avez survécu?

Le Fondateur: Gallifrey m'avait reniée… pourquoi me serrais-je mêlée d'une guerre à laquelle je n'avais aucun intérêt …

Rose: Le sens de l'honneur? L'amour de la patrie?

La seigneur du temps éclata de rire ce qui eut le don d'agacer Rose. Qu'ont-ils donc ces aliens de malheur à rire à chaque fois que j'ouvre la bouche!!!!

Le Fondateur: Vous êtes bien humaine… mais de quelle époque avez vous dit que vous étiez? Le XXIème? Ils savent donc encore ce que c'est que l'honneur dans l'Angleterre du XXIème?

Rose: Oh oui, bon, pas besoin de monter sur vos grands chevaux… La race humaine n'est pas connue pour sa vertu, je vous l'accorde… Nous sommes loin de la perfection… Mais c'est bien à vous qui avez abandonné les vôtres de nous faire la morale…

Le Fondateur: Au moins, je ne suis pas celui qui a poussé sur le bouton… Je ne suis pas celle qui a détruit Gallifrey…

Mickey passa d'un regard du visage du Fondateur à celui de Rose. Celui qui avait détruit Gallifrey? Cela ne pouvait être que le Docteur… Cela expliquerait la pâleur de Rose et la fureur du Fondateur…

Mickey: Et cela serait?

Le Fondateur haussa les épaules nonchalamment. Elle racontait une histoire, sans trop y apporter d'importance, mais son masque s'était craquelé lorsqu'elle avait fait allusion au Docteur…

Le Fondateur: Lady Romana était bien gentille… La dernière présidente de cette université poussiéreuse sur orbite… mais elle n'avait pas la poigne nécessaire pour vaincre les daleks… Il aurait fallu…

Rose: Le grand méchant loup?

Le Fondateur, souriante: Quelque chose dans le genre… Mais qu'importe désormais… Je suis la dernière…

Mickey: La dernière?

Le Fondateur: Tous les autres sont morts, c'est pourquoi j'ai fondé cette agence… Pour remplacer mon peuple… C'est étrange, eux qui m'ont rejetée autrefois, je me suis acharnée à les faire renaître… en quelque sortes…

Rose: Et cette agence serait … en quelques sortes une Nouvelle Gallifrey?

Le Fondateur: En quelques sortes…

Rose: Mais… et celui qui a poussé sur le bouton? Préférant sauver l'univers à la place de sa patrie, qu'est-il devenu?

Le Fondateur: Il est mort… pour sauver l'univers, comme vous l'avez si bien dit, ma chère… condamnant son propre sang au silence… Savez-vous qu'il avait encore de la famille sur Gallifrey? Son fils, oh, un homme charmant… assez conservateur, un vrai rat de bibliothèque en fait… Sa femme… ils s'étaient séparés il y a plusieurs siècles… mais il était resté en bon contact avec une de ses anciennes compagnes de voyage… humaine je crois, mais je n'en suis pas sûre… Leela, qui avait épousé un des gardes de Gallifrey... Sans parler bien entendu de sa très chère et très estimée Lady Romana… Les rumeurs allaient bon train les concernant… Certains prétendaient même qu'ils avaient été amants… mais tout cela fait partie de la légende maintenant, n'est-ce pas?

Rose prit une grande inspiration, notant au vol le flot d'informations divulguées par le Fondateur. Ce n'était certainement pas le Docteur qui lui en aurait dit autant. Sous son ancienne apparence, il n'était déjà pas bavard et dès qu'on abordait le sujet de Gallifrey, il entrait subitement dans une apathie dont personne ne savait le faire sortir…Quant au nouveau Docteur…

Le Nouveau Docteur… numéro 10, pour être précis, c'état une toute autre histoire… et la même…

Il pouvait être charmant, débordant d'énergie… avant de redevenir en moins d'une seconde le dernier seigneur du temps, le dieu solitaire, l'ultime autorité de cette univers… huh.. qui soit dit en passant abandonnait ses adorateurs/ compagnons à leur sort sur des vaisseaux au fin fond de l'espace intersidéral…

Charmant, vraiment charmant…

Il avait donc sacrifié son ex femme, son fils, son amie Leela et … son (ancien?) grand amour (ou soit disant) Lady Romana à fin de vaincre les daleks…

La fin de la guerre du temps, voilà le prix d'une "trahison" digne de ce nom… une planète, la sienne, contre des centaines de milliards de vies… et pas une seule… pas celle d'une courtisane du XVIIIème siècle… aussi jolie ou brillante soit-elle…

Non, mais il y a des limites tout de même…

Depuis quelques instants, la conversation s'étaient subitement interrompue et Mickey se sentait de plus en plus mal à l'aise. Le Fondateur les fixaient tour à tour, tel un chat guettant deux souris prêtes à être croquées.

Elle n'allait pas les laisser partir, ca sautait au yeux…

Le Fondateur: Foreman…

Rose: Pardon?

Le Fondateur: Foreman… Ce nom m'est familier… C'était le nom de famille d'un des compagnons de celui qui détruisit Gallifrey…

Rose fut prise d'un moment de panique. C'était bien sa chance. Il avait fallu qu'elle tombe sur un nom déjà pris… Gah! N'y avait-il donc pas une liste à laquelle se référer? Juste au cas où?

Le Fondateur: Susan Foreman…

Rose: Jamais entendu parlé… Mon prénom est Lilian, comme vous le savez… Foreman est un nom assez répandu… Pas autant que Smith mais…

Le Fondateur: Lorsque vous êtes entrée ici, vous saviez… Dès que vous avez vu ce décor, vous l'avez reconnu… tous les deux…

Mickey: Je, je n'ai rien à voir avec çà moi! Je suis juste, un passant… qui passait… rien à voir, je le jure…

Mickey et le courage…. Bravo, merci beaucoup, pour le soutien, on repassera!

Rose: Nous trouvions juste qu'il était différent du reste du bâtiment… plus chaleureux… un peu… science fi, si on se réfère à notre époque, mais il ne manque pas de charme, vraiment…

Le Fondateur: Voilà pourquoi vous étiez sur le Pompadour…

Mickey: Le quoi?

Le Fondateur: Le vaisseau sur lequel on vous a trouvé… Voilà pourquoi vous connaissiez l'existence de l'agence du Temps… Qu'en est-il du Tardis? Ce cher Docteur n'aurait pas abandonné son précieux vaisseau…

Rose: Pas son vaisseau, mais bien ses compagnons…

Le Fondateur: C'est parfait… vraiment parfait, ca ne pouvait pas mieux tomber…

La "dernière" seigneur du temps inclina la têt doucement avant d'afficher un sourire vainqueur.

Le Fondateur: J'avais besoin d'un appât pour attirer ce maudit Docteur dans mon piège… et j'en ai trouvé deux! Rassillon est de mon côté… Gardes!

Jack Harkness apparut sur le seuil de la porte, prêt combler le moindre désir de sa toute puissante patronne.

Jack Oui, madame?

Le Fondateur: Ce ne sont pas des journalistes mais des espions. Leur complice devrait bientôt arriver… mettez les en lieu sûr et faites en sortes qu'ils ne s'échappent pas.

Jack: A vos ordres.

Jack jeta un coup d'œil interrogateur vers Rose et celle-ci lui sourit timidement.

C'est ce qu'on appelle être dans le pétrin…

39 de fièvre, une indigestion de tous les diables … et où est le docteur?

En congé, bien sûr…

Typique….



A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Sunny



Féminin
Nombre de messages : 161
Age : 32
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Conséquences   Mer 17 Oct 2007 - 21:35

Chapitre IV: Thésée



Disparus…

Plus un signe de Rose… ni de Mickey…

Mais où diable était-ils donc passés?

Ah ces humains et leur manie de s'éloigner…

Ce n'est pas comme si ils avaient pu aller bien loin…

Le Tardis était toujours là… et il n'y avait pas de moyen de retourner sur Terre sur ce fichu vaisseau…

A moins bien sûr de sauter dans le vide intersidéral….

Connaissant Rose, il fallait s'attendra à tout…

Elle n'aurait pas fait quelque chose d'aussi stupide, dites?

Non, non… pas avec Mickey à ses talons…

Mickey… Il l'avait laissée seule sur un vaisseau du 51ème siècle abandonné avec son (ex) petit ami (légèrement) pleurnichard … et en lui disant qu'il ne pourrait pas revenir…

Bravo, Theta*… Non, sincèrement, bravo… Un jour tu lui promets de ne jamais l'abandonner et le lendemain tu ne la traites pas mieux qu'une vieille serviette sale…

Très humain comme comportement… tout à fait indigne du soit disant dernier seigneur du temps….

Je n'ai pas intérêt à croiser mon ancienne version… si jamais il apprend çà, je vais passer un mauvais quart d'heure…

Ce n'est pas que je n'aime plus Rose… loin de là… Mais elle m'a prouvé sa loyauté à si maintes reprises… Lui demander la permission de la mettre en danger pour sauver Reinette, cela aurait été insultant …pour elle, je veux dire… non?

Enfin, je ne sais pas… Il me semble…

Les femmes… c'est d'un compliqué…

Ca ne me dit toujours pas où diable elle a bien pu passer…

Elle n'a pas pu juste disparaître, s'envoler, comme çà, sans dire au revoir… c'est d'un mal poli…

D'accord, d'accord, c'est l'aveugle qui se moque du borgne…

J'aurais du… J'aurais du… Je ne sais pas en somme… Je ne pouvais pas laisser les automates tuer Reinette…. Mais ce n'est pas le problème, n'est-ce pas?

Ce n'est pas le fait d'avoir sauver Reinette qui me met si mal à l'aise… C'est le fait que pour cela, j'ai du abandonner Rose….

Comme si le fait que madame de Pompadour soit morte …. Que je n'aie pas pu tenir ma promesse de lui montrer les étoiles… n'était pas assez pénible….

Je dois perdre le même jour et Reinette et Rose…

Je suis maudit…

Et c'est ma faute …

J'aurais du me souvenir que la fenêtre temporelle de la cheminée ne fonctionnait pas correctement…

Comment ai-je pu être aussi stupide, stupide, stupide!!!

Et elle m'a attendu, cette chère Reinette, jusqu'à son dernier souffle…

"Hâtez-vous mon amour…"

Rose a-elle eu une telle pensée après mon départ?

Huh… "Hâte-toi, Docteur où si non je te préviens, je pique une crise de nerf monstre et dès que tu oses montrer le bout de ton nez d'extraterrestre, je t'étrangle!"

Ca lui ressemble plus…

J'aurais bon trouver toutes les excuses du monde, cela ne pardonnera pas mon geste… Je lui ai dit qu'il s'agissait d'un aller simple, sans possibilité de retour… de retour vers le vaisseau, vers le 51ème siècle, vers le Tardis… vers elle…

Je l'ai abandonnée et je l'ai trahie…

"Tu m'as emmenée voir l'an 5 milliards … Mais c'est çà le véritable futur. Tu nous laisses juste en arrière. Est-ce le sort que tu me réserves?"

"Non pas, toi…."

Encore une autre promesse … pour ce qu'elle vaut…

J'ai agit sans réfléchir… Il semble que cette nouvelle personnalité ne se soucie pas vraiment des conséquences de ses actes…

Autrefois j'aurais peut-être fait quelque chose de semblable… mais pour Rose, toujours pour Rose…

Elle était le centre de mon univers, j'avais tellement peur de la perdre… Qu'Adam, Jack ou Mickey puisse me la prendre, cela m'était insupportable…

Mais voilà, elle m'a prouvé qu'elle était prête à mourir pour moi…

Que rien ni personne ne pourrait me l'enlever…

Excepté peut-être moi-même …

A l'impulsivité, je dois ajouter l'ingratitude…

Oh joie… ce nouveau moi est vraiment un charmant personnage…

Les caméras du vaisseau fonctionnaient toujours et avec un peu d'attention, on pouvait même entendre les battements des cœurs des pauvres membres d'équipage qui avaient servi de "matériel" aux automates…

Et si…

Le Docteur fut pris soudain d'une peur panique. Au moment où il avait franchi la dernière fenêtre temporelle pour aller sauver Reinette, il était persuadé que tous les automates s'étaient donné rendez-vous à Versailles…

Et si l'une de ces maudites machines était restée en arrière, sur le vaisseau…

Rose et Mickey auraient subi le même sort que l'équipage …

Et leur disparition aurait une explication…

Non, non, non… impossible…

Ils ne peuvent pas…

Il n'auraient pas été…

Regardant avec plus d'intérêt certains mécanismes, à la recherche d'un indice qui confirmerait cet insupportable doute, le Docteur trouva quelque chose de brillant, au fond de la machinerie. Au bout d'un moment, il réussit à attraper l'objet en question et à sa vue, le sang de l'extraterrestre se figea dans ses veines…

NON.

Pas çà…

Le médaillon…

Le médaillon de Rose…

Celui qu'il lui avait offert peu après sa régénération…

Sur la Nouvelle Terre…

Après leurs mésaventures à l'hôpital, ils s'étaient baladé un long moment dans la ville de New New York, avant d'être invité par le duc de Manhattan à prendre le thé. Avant de repartir, ils avaient fait un détour par ce qui ressemblait à un marché. On y vendait un peu de tout… d'étranges fleurs, portant le nom de plantes terrestres… ainsi leur version de la rose ressemblait plus à quelque chose entre le lys et l'iris… des livres provenant des quatre coins de la galaxie… des étoles aux couleurs les plus excentriques et qui ravirent la jeune femme… mais aussi des bijoux… oh rien à voir avec le diamant de la reine Victoria… mais les yeux de Rose n'en pouvaient plus de briller devant un tel trésor.

La jeune femme, absorbée par ses pensées, ne senti pas son ami s'approcher d'elle.

Le Docteur attacha autour du cou de sa compagne une chaîne d'or ciselé où pendait un ravissant médaillon forgé dans un métal qui selon la légende provenait d'une planète depuis longtemps disparue…

Rose: De quelle planète s'agit-il? De la Terre? C'est étrange, il ne me semble pas reconnaître ce métal… regarde çà comme c'est joli… Ce n'est pas vraiment doré… ca ressemble un peu à du bronze… non, c'est nettement plus joli que du bronze… et regarde ces reflets, c'est étrange, on dirait qu'il y a toutes les couleurs de l'arc-en-ciel…

La jeune femme, ravie du présent, se mit à rire avant de sauter dans les bras de l'extraterrestre, déposant un chaste baiser sur sa joue.

Rose: Merci, merci beaucoup. Je le garderais, quoiqu'il advienne, je le garderais sur moi, c'est promis.

La planète dont provenait le métal du médaillon n'était pas la Terre, mais Gallifrey… et Rose, contrairement au Docteur, tenait toujours ses promesses…

Enfin… quant un certain alien ne l'en empêchait pas…

Morte… elle était morte…. Ainsi que Mickey…

Et c'était entièrement sa faute…

Oh bon sang Rose…

Qu'est-ce que j'ai fait?

Le dernier seigneur du temps s'appuya un long moment contre le Tardis … qui lui sembla froid… même glacial.

Il voulut entrer dans son vaisseau, mais cette dernière le laissa à l'extérieur pendant deux bonnes heures…

Quoi? Tu m'en veux toi aussi… Attends de voir la réaction de Jackie quand je vais lui annoncer la…. mort… de sa fille … et de Mickey…

Elle va me tuer… Et aucune régénération de pourra l'en empêcher…

Je la reverrais donc… de l'autre côté… Rose… Ma Rose…

Elle va me faire subir ce que ces fichus automates lui ont fait… peut-être pire…

Hum... même mort je vais passer un sale quart d'heure…

Tu me laisses entrer? Et affronter ma destinée... terrible quoique méritée?

La porte s'entre ouvrit… comme si le Tardis acquiesçait à la requête de son propriétaire… mais de mauvaise grâce…

Solidarité féminine…

Il fallait s'attendre à voir le fantôme de Rose hanter les couloirs du vaisseau gallifréen pendant un bon bout de temps… premièrement, par sa propre culpabilité …. deuxièmement… parce que le Tardis était attachée à la blonde londonienne…

Hé, n'avaient-elles pas partagé un lien unique lorsqu'elles étaient revenues, ensemble, sur le satellite 5 à fin de le sauver?

Oh Rose… je suis tellement, sincèrement désolé…



A suivre…



* Theta Sigma était le surnom du Docteur à l'université.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Sunny



Féminin
Nombre de messages : 161
Age : 32
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Conséquences   Mer 17 Oct 2007 - 21:36

Chapitre V: La grande évasion



Par les barreaux de sa cellule, Rose regardait les étoiles. Depuis que le Docteur était entré dans sa vie, elles n'avaient plus la même signification, le même appel…

Autrefois, elles lui parlaient de la nuit et du fait qu'elle allait devoir prendre le bus pour rentrer chez elle ou aller boire un verre avec Mickey au pub du coin.

Désormais… désormais elles lui parlaient de la Plate-forme Une, de Justicia, de Raxacoricofallapatorius, de la Nouvelle Terre… et de lui, bien sûr…

Du dernier seigneur du temps…

La Face de Boe l'avait appelé le "Dieu solitaire" … solitaire… huh… si il abandonne tous ses amis, ca ne m'étonne pas…

"Avoue tu penses encore à lui…"

Rose se retourna vers son compagnon d'infortune… alias Mickey l'Idiot… et haussa les sourcils d'un air interrogateur.

Rose: Pourquoi diable penserais-je encore à lui? Et qui çà d'ailleurs lui?? De qui parles-tu? Tu peux être un peu plus précis?

Mickey: Bah, moi j'en sais rien… mais quand tu prends cet air torturé, ca ne veux dire qu'une chose…

Rose: Et quoi donc?

Mickey: Tu penses à ce maudit extraterrestre qui a osé abandonné sa bien-aimée pour aller secourir une autre… Note, je devrais le remercier…

Rose: Et pourquoi?

Mickey sourit, l'air moqueur.

Mickey: Parce que maintenant, tu sais ce que çà fait… d'être abandonné pour quelqu'un de tellement mieux que soit…

Ouch!

Celle-là elle ne s'y attendait pas… même si c'est vrai que dans un sens, elle la méritait…

Elle avait tout abandonné pour suivre le Docteur…

Sur un coup de tête, elle avait embrassé Mickey avant de courir rejoindre l'extraterrestre dans son Tardis…

Sans penser nullement aux conséquences de ses actes… ou à la peine qu'elle causerait à sa mère… et à son petit ami…

Elle en payait le prix maintenant… ce n'était que justice en somme…

Rose s'approcha de son ami et le prit par la main gentiment.

Rose: Je suis désolée, Mickey… sincèrement désolée… mais non, je ne pensais pas à lui… Je viens de me rendre compte de quelque chose…

Mickey: Quoi donc?

Rose, tristement: J'ai perdu mon médaillon…

Mickey: Oh, tu ne va pas te mettre à pleurer pour une babiole…

Rose: Ce n'est pas une babiole comme tu le dis… c'était… symbolique… L'avoir perdu, c'est juste… comme le mouchoir de Desdémone… Ca porte malheur…

Mickey: Le mouchoir de qui?

Rose: Othello… Shakespeare… hello!!!! On a assisté à la première à Londres il n'y a pas deux semaines!!!

Mickey: Oh oui, c'est vrai…

La jeune homme éclata de rire au souvenir de la pièce.

Mickey: La fille… c'était un garçon!!!

Rose, exaspérée: Oui, oui, on sait, les rôles de femmes étaient tenus par des hommes, tu ne vas pas recommencer tes blagues à deux sous à ce sujet, si???

Mickey, riant: Non… mais tout de même… c'était trop drôle…

Rose: C'était un drame!!! Quasiment tout le monde meurt!!!

Mickey: Peut-être, mais c'était tout de même drôle…

Rose leva les yeux au ciel avant de pousser un long soupir.

Rien ni personne ne le changerait… c'était un cas désespéré…

"Qui êtes-vous ?"

Rose et Mickey se retournèrent d'un bond, faisant face au capitaine Jack Harkness, nonchalamment appuyé contre la grille de leur cellule.

Rose: Nous sommes des voyageurs du temps…

Jack: Ca, il me semblait l'avoir compris … et légèrement amateur dans le genre…. Non, mais vous avez vu vos vêtements… Point de vue du camouflage, c'est un zéro pointé….

Rose: Donc, vous n'y croyez pas…

Jack: A quoi donc?

Rose: Aux accusations du Fondateur…

Jack inclina la tête négativement au grand soulagement des deux jeunes gens.

Jack: Non, je ne crois pas que vous soyez des espions… Mais qu'avez-vous pu lui dire pour qu'elle se mette dans une rage pareille… mieux, qu'elle déclare l'état d'alerte maximale!!!

Mickey: C'est une seigneur du temps!

Rose: Mickey!

Rose aurait bien étranglé son ami mais l'agent du temps ne sembla pas prendre sa réponse très au sérieux.

Jack: Une seigneur du temps? Voyez-vous çà, et pourquoi pas un méchant troll, tant que vous y êtes…

Rose: J'aurais dit plutôt la fée carabosse, mais puisque vous insistez… Mickey a la fâcheuse habitude de parler sans réfléchir, capitaine Harkness…

Jack: Je vous ai écouté tout à l'heure, il vous a appelée Rose…

Rose: Rose Tyler…

Jack: Et vous avez une bonne raison pour m'avoir menti?

Rose: Oui. Dans le futur, je vous ai déjà rencontré. Vous avez une sœur, sur Pola Ventura, Laureen.

Jack: Vous auriez pu lire çà dans mon dossier.

Rose: Peut-être… Mais je suppose qu'il n'est pas mis dans votre dossier qu'elle a été assassinée… par un de vos collègues.

Jack: Comment savez-vous çà?

Rose: Parce que vous me l'avez dit.

Jack: Un soir où j'avais trop bu?

Rose: Non, parce que nous sommes amis.

Jack: Alors comment se fait-il que je ne sois pas avec vous?

Re-ouch… décidément, ca n'était pas son jour… Elle allait devoir payer la note pour le Docteur… une fois encore. Après tout, c'était LUI qui avait abandonné Jack sur le Satellite 5…

Rose: Vous aviez une destinée à accomplir… dans le futur… un futur où vous êtes considéré comme un héros planétaire… à ce qu'il m'a dit…

Jack: Qui çà il?

Mickey: Laisse moi deviner… Le même qui nous a abandonné sur le vaisseau?

Rose, mal à l'aise : L'ami avec lequel nous voyagions, oui.

Jack: Et il a un nom?

Rose: Jack, nous sommes déjà en plein paradoxe temporel…

Jack: J'ai entendu parler le Fondateur d'un certain Docteur…

Rose, soupirant: Toujours aussi perspicace… bravo… Mais il n'a pas menti à votre sujet… J'ai vu des livres d'Histoire datant de l'époque où l'on vous a laissé… Vous avez même une statue à votre effigie!!!

Jack, souriant: C'est vrai?

Rose: Oui… bon, d'accord, c'est à Cardiff… Mais c'est une très belle statue…

Mickey: Au fait, vous ne trouvez pas çà bizarre?

Rose: Quoi donc?

Mickey: Depuis que … Jack est là, il n'y a pas eu un seul autre garde pour venir nous surveiller… et je ne sais pas si tu as remarqué, mais c'est assez silencieux aussi…

Rose ne put s'empêcher de sourire. Ce cher Jack… avec ou sans ses deux années de mémoire, il était toujours le même … tout comme ses méthodes…

Rose: Laissez moi deviner? Plan delta 45-46?

Mickey: Ce qui veut dire?

Rose: Tabula Rasa… Tous les gardes sont K.O, je me trompe?

Jack sourit à sa future compagne de voyage, ouvrant la grille de la cellule et libérant les deux amis.

Jack: C'est exact… et si vous connaissez çà, alors, c'est que vous me dites la vérité… Ces règles ne font pas partie de l'agence du temps, elles me sont personnelles… Vous venez de mon futur…

Mickey: Il vous en a fallu du temps …

Jack: Trêve de bavardage, il faut sortir d'ici avant la nouvelle ronde

Rose: A vos ordres, mon capitaine…





A suivre….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Sunny



Féminin
Nombre de messages : 161
Age : 32
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Conséquences   Mer 17 Oct 2007 - 21:38

Chapitre VI: La rébellion

Dire qu'échapper à la vigilance des gardes de l'Agence était simple serait se méprendre vivement. Seulement avec Jack Harkness pour guide, tout semblait aller de soit, même si cela comprenait devoir courir à moitié nu dans un champs d'orties au milieu de la nuit avec une horde de ce qui ressemblait à des loups à vos trousses.

A quelques mètres de là, un petit vaisseau les attendait et Jack les y fit monter sans daigner répondre au regard interrogateur de Rose.

Jack: Bienvenue à bord du Firefly…

Le visage de Mickey s'illumina tout à coup… qui disait vaisseau spatial disait voyage disait retour sur Terre…

Mickey: Alors on va pouvoir rentrer chez nous…

Jack: J'ai bien peur que non. Le Firefly ne voyage pas dans le temps, Mickey. Si je vous emmenais sur Terre, vous seriez toujours au 51ème siècle… De plus, je n'ai pas vraiment le temps d'aller sur Terre…

Mickey: Un agent du temps manquant de temps, on aura tout vu…

Rose: Est-ce lié au fait que vous nous ayez libéré?

Jack: Juste. Je fais partie d'une rébellion contre notre chef incontesté.

Rose: Le Fondateur.

Jack acquiesça.

Jack: Précisément.

Mickey: Attendez, si vous ne nous emmenez pas sur Terre, où allons-nous?

Jack sourit devant la peur grandissante du jeune homme. Si il était voyageur du temps, il devait être nouveau, pas plus d'un voyage sans doute. La fille par contre semblait avoir beaucoup plus de sang froid… ce qui n'était pas pour lui déplaire…

Jack: Nous sommes arrivés …

Mickey: Vous n'avez toujours pas répondu à ma question!!!

Jack ouvrit la porte du vaisseau et Rose ne put s'empêcher de s'émerveiller à la vue qui s'offrait devant ses yeux.

L'espace… des étoiles à perte de vue …. Et une planète, qui ressemblait un peu à la Terre…

Rose: C'est Delta One?

Jack: Oui…

Mickey regarda autour de lui, l'air réprobateur… mais qu'est-ce qui lui avait encore pris de suivre le Docteur et Rose dans leurs aventures aussi stupides que dangereuses??? Il avait du perdre la tête un moment… et maintenant il le payait cher…

Mickey: Oh génial, un vaisseau… encore des vaisseaux, toujours des vaisseaux…

Rose: Tu semblais plus enthousiaste la première fois…

Mickey: C'était avant que ton cher Docteur ne nous abandonne au fin fond de l'espace…

Rose: Tu vas encore en parler pendant longtemps de cette histoire?

Mickey: J'en parlerais autant que je veux… Non mais je rêve où tu prends encore sa défense?

Jack: Les enfants!!!!

Rose et Mickey se retournèrent d'un coup et virent que Jack leur faisait signe de le suivre. A leur grande surprise, ils virent le commandant Mansfield assis à une table de travail en compagnie d'autres agents… sans doute des rebelles, comme Jack.

Mansfield: Miss Foreman, quel plaisir de vous revoir!

Rose: En fait, c'est Tyler… et étant donné que l'idée de nous conduire au Fondateur était la vôtre je n'aurais jamais cru que…

Mansfield: Veuillez m'en excuser, miss Tyler… mais je devais suivre la procédure…

Procédure?

Soit Rose en s'était pas trompée sur cet homme, bureaucrate jusqu'au bout des ongles, soit il leur jouait la comédie… et avec succès apparemment…

Rose: Vous n'avez rien à vous faire pardonner, commandant… Puisque nous ne pouvons pas renter à Londres, tout du moins pour l'instant, nous permettriez-vous de vous aider?

Mickey dévisagea sa petite amie. Elle devait s'être cognée contre le mur en se levant… ou peut-être était-ce le Soleil qui lui avait fait perdre l'esprit… excepté qu'ils était en pleine nuit… du moins, le croyait-il… difficile de savoir l'heure exacte lorsque vous êtes dans l'espace…

Jack lança un regard interrogateur vers son patron et fut ravi de voir que le commandant Mansfield considérait la jeune fille avec sérieux.

Mansfield: Vous vous rendez compte que vous vous mettez délibérément en danger, miss Tyler?

Mickey n'en pouvait plus, il était au bord de la crise de nerf… heureusement pour Rose que sa mère n'était pas là, elle la ligoterait à une des colonnes du vaisseau… Mais que voulait-elle en somme? Mourir?

A chaque fois qu'il voyait le Tardis disparaître, il avait le pressentiment que la prochaine fois qu'il réapparaîtrait, seul le Docteur en sortirait, l'air sombre… avec la pire nouvelle… pire et inévitable lorsqu'on sait que la seule compagne constante du seigneur du temps est la mort…

Mickey redoutait qu'il n'y aie pas d'Aberdeen ou de Croydon pour Rose… Non, le Docteur n'aurait sans doute pas à l'abandonner au coin d'une rue…

Mais ne l'avait-il pas fait en somme?

L'abandonner au fin fond de l'espace… Elle devait le haïr… le repousser… le fuir lui, son Tardis…. Et la mort…

Et la voici qui se met en première ligne, encore une fois…

Folle, totalement cinglée… mais si belle… une véritable héroïne…

Et qui comme tous les héros auraient sans doute une mort tragique… et dans peu de temps…

Mickey: Non, Rose, n'y va pas… c'est trop dangereux, Rose, tu vas mourir si tu y vas…

Rose leva les yeux au ciel et se mit à rire.

Rose: Mais non, je vais juste les aider, c'est tout…

Mickey: Rose, tu ne te rends pas compte … Je… J'ai un mauvais pressentiment…

Rose: Quoi? Tu ne vas pas jouer les Cassandre maintenant…

Mickey: Peut-être pas pour maintenant, Rose, mais tout cela finira mal. Promet moi que dès que tout cela sera fini, on rentrera à Londres, tout les deux. Pour de bon…

Jack: Je vous y conduirais moi-même, c'est promis…

Rose sourit à son compagnon anxieux et tenta de le calmer.

Rose: Tu vois? Je les aide avec le Fondateur et puis, pstttit! En un éclair on sera à Londres…

Mickey: Et pour le Docteur?

Le visage de la jeune fille s'obscurcit un moment et sa bouche se crispa, essayant vainement de réprimer son chagrin et ses larmes.

Rose: Bah, il est coincé au 18ème siècle avec sa chère Reinette… Que veux-tu que je te dise? Il est sans doute plus heureux ainsi…

Mickey pris son amie dans ses bras avant de déposer ses lèvres sur les siennes, gentiment, comme il avait l'habitude de le faire lorsqu'ils sortaient ensemble.

Rose sourit à ce geste amical qui lui avait apporté du réconfort dans un moment de faiblesse.

Rose: Merci, Mickey… On se revoit une fois qu'on aura botté les fesses du Fondateur, d'accord?

Le jeune homme acquiesça et sourit faiblement à Rose…

Mon Dieu, je ne sais pas si vous existez vraiment, mais je vous en prie, protégez là…



A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Sunny



Féminin
Nombre de messages : 161
Age : 32
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Conséquences   Mer 17 Oct 2007 - 21:39

Chapitre VII: Etat de siège



Toutes les craintes de Mickey et les prophéties de désastres n'auraient pu empêcher Rose de se lancer à corps perdu dans la bataille… diable, même les murs de Jéricho s'écroulant autour d'elle n'auraient pu la retenir.

Ce n'est pas que la jeune femme voulait torturer son ami, c'est qu'elle en avait besoin…

Elle avait besoin d'action, besoin de penser à autre chose…

Elle ne le reverrait plus, alors à quoi bon?

Il fallait juste qu'elle arrive à le faire sortir de sa tête… de ses pensées… de son cœur…

Huh, plus facile à dire qu'à faire….

Jack: Hep, Rosie, ca va?

Rose sourit à son ancien compagnon et inclina la tête légèrement.

Il avait recommencer à l'appeler Rosie… comme au bon vieux temps… lorsque à Londres, sous les bombes allemandes, lui, elle et le Docteur avaient….

Ahhhhhh…. Quand je vous disais qu'il était impossible de l'oublier…

Fichu alien!!!

Mansfield: C'est là, le Q.G. de votre bonne amie le Fondateur… Harkness, vous prenez deux hommes et vous jouez les éclaireurs. Je veux un rapport dans deux heures… Miss Tyler, vous restez avec moi, en arrière, nous…

Rose se leva d'un bond, furibonde, faisant perdre l'équilibre au commandant, au grand amusement de Jack.

Rose: Ah non, pas question… Je suis là pour aider, pour prendre part au combat… Si vous le voulez bien, commandant, j'accompagnerais le capitaine Harkness dans sa mission…

Mansfield grommela, désapprouvant la jeune femme ouvertement.

Mansfield: Votre ami avait raison, vous êtes suicidaire…

Rose:; Vous envoyez bien Jack au front…

Mansfield: C'est un militaire, pas un invité…

Rose: Je ne vous ai jamais demandé de me traité en invitée, commandant Mansfield…

Mansfield: Très bien, très bien, vous l'aurez voulu… Harkness, rapport dans deux heures… et pas de bêtises, s'il vous plaît… Elle est du 21ème siècle… pas de notre époque, vos manières pourraient…

Rose: Me choquer? Rassurez vous, commandant, j'en ai vu d'autres…



Décidément, ce petit bout de femme semblait plein de surprises...

Comme lui, elle voyageait à travers le temps et l'espace... et un jour, il la reverrait… ou plutôt, elle le rencontrerait pour la première fois…

Les joies du voyage dans le temps… et des paradoxes temporels…

Une fois de plus, Rose Tyler, puisque tel était le nom de cette intrépide fleur tout droit venue du passé, n'en avait fait qu'à sa tête…

Hé, c'est que les roses ont des épines, il ne faudrait pas l'oublier…

Et celles de cette Rose étaient des plus aiguisées…

"Jack? Rapport 2.02"

Jack sourit en entendant la voix de sa coéquipière. Elle devait être proche du bureau du Fondateur.

Jack: Je t'écoute, chérie…

Il pouvait la voir lever les yeux au ciel…

Pas de doute, elle le connaissait bien…

Rose: Bon nombres de vos partisans sont déjà en place… Ils attendent le signe de Mansfield pour prendre le contrôle… Mais tout va trop bien, Jack… Le Fondateur a …

Jack: A?

Rose: Quand elle nous a interrogé dans son bureau, c'est comme si… comme si elle lisait dans mon esprit…

Jack: Des pouvoirs psychiques? Attends, tu parles sérieusement?

Rose: Dans mes voyages, j'ai vu pas mal de choses… Des déguisements de peau humaine, des fantômes s'alimentant de gaz, des loups-garous, des infirmières chats, la fin du monde…

Jack, riant: Rose Tyler, experte de l'étrange…

Rose: Moui, quand tout sera fini, j'envisage de prendre la place de Rupert Giles… Attends voir… qu'est-ce que c'est que çà?

L'agent du temps fronça les sourcils, se demandant ce qui avait causé l'interruption de leur conversation.

Il aurait du insister et l'accompagner, quoiqu'elle en aie dit… Si elle avait des problèmes, il ne pourrait pas l'aider… pas tout de suite du moins… Et dieu sait si dans ce genre de mission, une seule seconde compte.

Rose: Oh non…

Jack: Rose??? Rose!!!

Oh bon sang…



Lorsque Rose se réveilla, elle était attachée à l'un des fauteuils qui ornaient le bureau du Fondateur.

Celle-ci lui faisait face, souriante.

Le Fondateur: Bien dormi, miss Tyler?

Rose: Ouch, ma pauvre tête… Vous les seigneurs du temps, vous avez vraiment le don pour me donner des migraines atroces… Vous n'auriez pas une aspirine, par hasard?

La seigneur du temps la regarda l'air méprisant.

Le Fondateur: Que savez-vous de la rébellion?

Rose: Je vais prendre çà pour un non…

Le Fondateur: Je vous ai poser une question, Rose…

Rose: Moi aussi…

Le Fondateur: Pauvre petit singe stupide…

Rose: Pauvre petite seigneur du temps… sans planète et sur le point de perdre son trône…

Le Fondateur: Donc, vous savez pour les rebelles…

Rose: Moi? Ai-je dit une chose pareille?

Menaçante, l'extraterrestre s'approcha de l'humaine, mais Rose ne faiblit pas… même si elle ne pouvait s'empêcher d'avoir peur… Elle avait affronté l'empereur des Daleks lui-même… Elle n'allait tout de même pas fléchir devant cette femme…. Non?

Le Fondateur: Il n'y a pas de doute… Vous lui ressemblez beaucoup…

Rose: A qui?

Le Fondateur: Au Docteur…

Rose leva les yeux vers son interlocutrice et ne put s'empêcher de sourire.

Rose: Je me demande si c'est une insulte ou un compliment….

Le Fondateur: Même esprit vif… Même arrogance… excepté, bien sûr, qu'il a des raisons d'être arrogant… Il a 13 vies, Rose… Vous n'en avez qu'une… Voudriez-vous la gâcher pour un homme qui vous a abandonnée? Ou est-ce que votre loyauté friserait la stupidité?

Rose: Il est déjà à sa dixième vie… et je croyais que c'était les rebelles qui vous intéressait, pas le Docteur…

Le Fondateur: Mais tout m'intéresse, ma chère Rose, tout m'intéresse…

Tout à coup, une explosion se fit entendre, suivie bientôt par d'autres. Le Fondateur fit signe à ses hommes de main d'aller voir ce qui se passait dans le couloir, mais lorsqu'ils revinrent, ils étaient prisonniers des rebelles.

Jack: Eh bien, Rose, vous organisez une petite surprise party avec les autorités supérieures et vous ne m'invitez même pas…

Rose: Nah, juste une petite soirée entre filles…

Jack: Oh, dans ce cas, on peut vous laisser…

La londonienne envoya un regard noir à l'agent du temps et celui-ci se mit à rire avant de libérer sa coéquipière.

Le Fondateur: Vous croyez que c'est terminé? Mais je suis loin d'être vaincue…

Rose ne put s'empêcher de trembler… Il y avait comme une lueur dorée dans les yeux du seigneur du temps…

Tout ce qui est

Tout ce qui a été

Tout ce qui sera…

Sur le sol, un étrange dessin était désormais visible… comme un sceau…

Un symbole gallifréen que la jeune femme avait vu à plusieurs reprises dans le Tardis du Docteur…

Jack: Qu'est-ce que…

Rose: Le sceau de Rasillon…

Jack: Rasillon? Comme…

Rose se contenta de hocher la tête nerveusement… Ils étaient en mauvaise posture…

Les murs se mirent à trembler alors que le Fondateur riait aux éclats.

Jack, reprenant ses esprits le premier, poussa Rose vers le couloir alors qu'une partie du plafond s'effondrait.

Rose: Oh seigneur... elle a été …

Jack: Ecrasée… par sa propre faute… par son propre pouvoir…

Rose: Mais ca ne suffira pas, ca ne suffira pas…

L'agent du temps prit son amie par la main et se mit à courir vers la sortie, criant des ordres aux autres rebelles… "Repli, repli…"

L'esprit de Rose semblait être devenu un véritable capharnaüm alors que son cœur battait la chamade…

Non, ca ne suffirait pas...

C'était une seigneur du temps….

Elle survirait…

Une fois à l'extérieur, à l'abris, Jack se tourna vers Rose, toujours en état de choc.

Jack: Alors, ton ami, Mickey, il avait raison, n'est-ce pas? C'était bien….

Rose: Une seigneur du temps… Oui…

Jack: Ce qui veut dire… qu'elle survivra…

Rose: A moins que ce ne soit sa treizième régénération… C'est fort probable…

Jack: Je donnerais des ordres… On fouillera le moindre recoin…

"Rose!!! Harkness!!! Vous êtes en vie!!!!"

La jeune londonienne sourit à la vue de Mickey, sautant et la prenant dans ses bras. Elle était en vie… Ils étaient tous les deux… tous les trois en vie… Et ils avaient gagnés…

N'était-ce pas cela qui comptait après tout?

Mais Rose surpris Mansfield en train de regarder les ruines du QG du Fondateur, l'air sombre… et si il savait?

Et si il avait entendu leur conversation… avec Jack…

Le regard de la jeune femme croisa celui de Jack.

Ils s'étaient compris…

Mais un sourire de ce diable de capitaine Harkness suffisait pour chasser tous les démons du passé… et du futur…

Jack: Je sais, Mansfield…

Rose: Il prépare quelque chose, Jack… Que ce soit lié aux seigneurs du temps ou à la nouvelle position qu'il obtiendra grâce à la chute du Fondateur…

Jack: Il ne me voudra pas dans les parages, je m'en doute….

Rose: Fais attention, Jack… Je… Quand nous nous sommes rencontrés la premières fois… Tu… Ils t'avaient…

L'agent du temps s'approcha doucement de la jeune femme et déposa ses doigts sur sa bouche.

Jack: Chhuuttt…. Je sais que tu veux bien faire, Rosie… Que tu veux m'éviter des souffrances, mais on ne peut empêcher le destin de s'accomplir… Assez de paradoxes temporels pour la journée, Miss Tyler … Mansfeld a certainement du prendre les dispositions pour vous renvoyer à votre époque…

Mickey: Cool… Enfin une bonne nouvelle.

Jack hocha la tête et sourit avant de se pencher vers Rose.

Jack: Nous nous reverrons bientôt…

Rose lia ses bras autour du coup de l'agent du temps et tenta vainement de réprimer ses larmes.

Rose: Rendez-vous en Enfer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Sunny



Féminin
Nombre de messages : 161
Age : 32
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Conséquences   Mer 17 Oct 2007 - 21:40

Chapitre VIII: Not Wendy

Lorsque le Tardis atterrit au Powell Estate, dans la banlieue de Londres, le Docteur n'avait toujours pas décidé comment il allait annoncé à Jackie la mort de sa fille… et accessoirement celle de Mickey.

Rasillon, il n'arrivait même pas à se l'annoncer lui-même.

Il s'attendait toujours à la voir sortir de sa chambre, l'air bougon après qu'il l'aie réveillée en plein milieu de la "nuit"… même si les concepts de "nuit" et de "jour" sont fort discutables quand on voyage dans une machine à remonter le temps.

Rose hantait les couloirs du Tardis comme nul autre compagnon disparu ne l'avait fait avant elle…

Quand il lui avait demandé de venir avec lui, il savait qu'elle serait… spéciale… Il avait toujours craint qu'un jour où l'autre, lorsque l'heure des adieux serait venue, leur séparation serait sans doute l'une des plus douloureuses …

Mais là, à la douleur, il devait ajouter la culpabilité…

En la laissant seule sur ce fichu vaisseau, il avait signé son arrêt de mort… Il l'avait trahie… et cela, il ne se le pardonnerait jamais.

Pendant un long moment, il s'attendit à ce que Jackie, ayant aperçu le Tardis apparaître dans l'allée, franchisse la porte, elle-même… mais non, rien.

Pas de furie blonde dans son Tardis….

Dans un sens, c'est ce qu'il avait toujours souhaité, non?

Résigné, le Docteur sortit du vaisseau. Il allait devoir rendre visite à la mère de Rose, puisqu'elle ne venait pas à lui d'elle-même…

Refaire le même chemin qu'il avait fait tant de fois, avec la jeune femme à ses côtés, riant, plaisantant, les yeux si brillants et plein de vie…

Après un moment d'hésitation, le seigneur du temps frappa à la porte de l'appartement … puis il recula d'un pas, prêt à prendre la fuite lorsque Jackie apprendrait la terrible nouvelle.

"Laisse, je vais ouvrir Maman…"

Maman?????

Non… Ce n'est pas…

Rose se tenait là, à quelques pas de lui… et bien vivante…

Le Docteur, pour la première fois en 900 ans d'existence, ne savait plus quoi dire.

Il restait là, bouche bée…

Peut-être rêvait-il?

Ou peut-être le Tardis l'avait-elle emmené avant que Rose ne le rencontre?

Non, non, la jeune londonienne avait la même coupe de cheveux que la dernière fois qu'ils s'étaient vu… sur le vaisseau spatial…

Soudain, la porte se referma violemment, faisant prendre ses esprits au seigneur du temps.

Non mais je rêve ou elle m'a claqué la porte au nez?????

Pas que je ne l'aie pas cherché, mais ce n'est pas une raison… si?

Le Docteur: Rose? Rose, c'est bien toi?

Il criait, hurlait, trépignait…. Et sautait de joie en même temps.

Elle est en vie, oh Rasillon, elle est en vie!!!

La porte se rouvrit et sans attendre une seconde de plus, il prit la jeune femme dans ses bras, la serrant contre ses deux cœurs, espérant ne jamais plus la laisser s'éloigner.

Rose: Docteur, lâchez moi, lâchez moi ou je crie!

Le Docteur: Oh, Rose, Rose, je t'ai cru morte!!!!

Rose: Vous nous avez laissez pour morts, alors, quelle est la différence…

Le Docteur: La différence? La différence, ma merveilleuse, adorablement vivante petite Rose, c'est que tu es là… Là… en un seul morceau et non pas transformée en matière première pour automates réparateurs de vaisseaux…

Rose: Oui, je suis là… et certainement pas grâce à vous…

Le Docteur soupira… Il attendait cette conversation, oh oui, il l'attendait… Les reproches allaient certainement pleuvoir… tous aux abris…

Le Docteur: Oui, en effet… Je… Je suis désolé… Comment?

Rose: Comment quoi?

Le Docteur: Comment as-tu réussi à revenir au 21ème siècle?

Rose s'appuya contre le chambranle de la porte, négligemment et laissa échapper un petit rire moqueur.

Rose: Oh disons que j'ai de bonnes relations haut placées….

"De bonnes relations haut placées"…. Huh!!!

Le Docteur: De bonnes relations haut placées…. Je peux savoir ce que cela signifie???

Rose aurait pu rire devant cette jalousie enfantine… mais elle avait besoin de lui dire ses quatre vérités. Le Docteur se prenait un peu trop pour "la dernière autorité de l'univers"… Il semblait vouloir oublier que même sans lui, le monde continuerait à tourner.

Rose: Cela signifie qu'on peut très bien se débrouiller sans vous…

Le Docteur: Oh vraiment?

Rose: Vraiment! Mais à quoi vous attendiez vous donc? A ce que je vous attende, scrutant le ciel désespérément?

Le Docteur: Attendre, c'est très bien, attendre… Qu'est-ce qu'il y a de mal à attendre?

Rose: Oh rien Docteur, absolument rien…. Sarah Jane aussi vous a attendu… Et sa vie sentimentale est un désastre… Une autre Wendy, mon cher Peter Pan, laissant sa fenêtre ouverte tous les soirs, espérant votre retour… Mais vous ne revenez jamais sur vos pas, n'est-ce pas? Que serait-il advenu de nous si je n'avais pas pris les choses en mains, huh?

Le Docteur: Mais je serais revenu, je suis revenu!!! Bon sang, Rose, je t'ai cru morte!!!! Je peux savoir où est ton médaillon?

Rose crut percevoir une étincelle dans les yeux de son étrange ami extraterrestre. De la jalousie, de la colère et un soupçon d'autre chose… sur lequel elle n'arriva pas à mettre de mot.

Rose: Oho, doucement Othello… Je l'ai perdu… Soit sur le vaisseau soit au 51ème siècle… Peut-être dans les prisons de l'agence… je ne sais pas…

Le Docteur sembla s'adoucir en entendant ces dernières paroles.

Le Docteur: Prison?

Rose: Oui… Ne te voyant pas revenir, ou plutôt après la millième plainte de Mickey , je me suis rappelée que le 51ème siècle était l'époque de Jack…

Le Docteur acquiesça, commençant à comprendre.

Le Docteur: Tu as contacté l'Agence du temps…

Rose, souriant: Oui…

Le Docteur: Tu as pris un gros risque…

Rose: Un gros risque? Nah, pas du tout le genre de la maison…

Se rappelant le satellite 5 et comment Rose était devenue le Méchant Loup, les deux compagnons se mirent à rire… Le risque faisait partie de leur vie…

Rose: Je savais qu'on aurait des problèmes, mais, au bout du compte, ca en valait la peine… On est tombé en plein milieu d'une rébellion… et tu ne devineras jamais qui était l'un de leurs leaders?

Le Docteur: Mmmmm… Jack Harkness?

Rose: Exact… Mais Docteur, il y a bien plus grave… Avant la rébellion, l'Agence avait pour chef suprême une femme appelée le Fondateur…

Pendant un moment, le sang du seigneur du temps se figea dans ses veines.

Le Fondateur….

Amara…

Elle était donc toujours en vie...

Rose: Elle est morte, écrasée sous les ruines de son Q.G. mais…

Le Docteur, souriant: Si elle est morte, alors, je ne vois pas où est le problème…

Rose: Docteur, l'intérieur de son bureau ressemblait à un Tardis et elle te connaissait… et lorsqu'elle est passée à l'attaque, il y avait ce dessin, celui qui se trouve un peu partout dans le Tardis…

Le Docteur : Le sceau de Rasillon

Rose hocha la tête nerveusement… Lui aussi était nerveux, elle pouvait le voir facilement. Doucement, Rose prit sa main dans la sienne et le Docteur sourit, faiblement.

Rose: Docteur, ce Fondateur, vous la connaissez, n'est-ce pas?

Le Docteur: Oui… une vieille amie… ennemie…

Dans un sens, les deux mots convenaient à Amara…

Amara qui dans sa première vie avait été pendant tant d'années son grand amour… avant de le trahir…

Amara qui avait été sa femme… avant de le vendre, lui et Gallifrey, au Peuple des glaces…

Elle avait donc survécu à la guerre du temps… quant tant d'autres avaient péri…

Le meurtrier et la traîtresse, joli couple en vérité…

Et elle avait rencontré Rose… Bon sang, que pouvait-il lui dire…

Salut chérie, content de te revoir, désolé pour t'avoir abandonnée sur ce vaisseau et laisser affronter seule mon ex femme…

Son ancienne incarnation aurait dit "Fantastique"… mettez une pointe de sarcasme en le prononçant et vous aurez le résumé de la situation…

Le Docteur croisa le regard de Rose et celle-ci semblait avoir déjà oublié ahum "l'incident"… Elle avait tellement confiance en lui… Il ne le méritait pas… Loin de là…

Et il n'était plus le seul seigneur du temps, désormais…

La situation allait se compliquer… Surtout si jamais Rose apprenait qui était vraiment Amara….

Peut-être devrait-il le lui dire…

Huh…

Plus tard, oui, c'est çà, beaucoup plus tard…

Le Docteur: Dans la galaxie Zeta-Omega, il y a une supernova d'une beauté incroyable… Ca te dirait de m'accompagner?

Rose se mit à rire et hocha la tête.

Rose: Je crois que j'ai encore des affaires dans le Tardis, non?

Le Docteur: Et moi qui pensait être le seul a avoir peur de ta mère…

Rose: Mieux vaut un coup de fil à des années lumières qu'une confrontation face à face…

Le Docteur, souriant: Tout à fait…

Quelque soit les épreuves qui les attendaient, là-bas, dans l'horizon, au moins, ils seraient tous les deux pour les affronter… Et c'était cela qui comptait en premier lieu, n'est-ce pas?



FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Arutha
Admin


Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 24
Humeur : triste, tres triste (cf TW day 4)
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Conséquences   Jeu 18 Oct 2007 - 20:33

encore super

_________________
And if you hear fighting up above... if you hear us dying... then tell me that the Daleks aren't real.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassou



Féminin
Nombre de messages : 623
Age : 26
Humeur : vacances ^^^
Date d'inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: Conséquences   Jeu 18 Oct 2007 - 20:47

je l'avais deja lu sur fanfiction.net mais franchement elle est génial !!! surtout la fin ... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/madmoiizelle_t
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conséquences   Aujourd'hui à 5:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Conséquences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Doctor Who • :: Toute la serie / All the serie :: Fanfics-
Sauter vers: